a ma boucheJ'ai lu A ma bouche de Martin Winckler chez Nil éditions.

Première phrase: "Tout commence avec la tomate."

Un court ouvrage, constitué de 17 entrées, de "Ailleurs" à "Tomate". Ceci n'est pas un dictionnaire, plutôt un exercice de style dans lequel l'auteur dissèque ses goûts culinaires. Cela m'a rappelé Cuisiner, un sentiment, ou encore Mangez-moi d'Agnès Desarthe, mais en moins réussi.

Par contre ce qui m'a marqué, et pas dans le bon sens, c'est le prix du bouquin. 12€ pour, en gros, 100 pages de format poche écrites assez gros, et même pas une heure de lecture à mon rythme, ils n'y vont pas avec le dos de la cuillère, chez Nil éditions. N'allez surtout pas croire que je souhaiterais que l'on vende les livres au poids, m'enfin quand même, je trouve que dans ce cas précis, c'est vraiment très cher pour ce que c'est, indépendamment de la qualité de la prose.

Je vous rassure je ne l'avais pas acheté, il vient de la bibli.

Ma note: ** (et pourtant cela faisait fort longtemps que je voulais le lire)