la petite communisteJ'ai lu il y a déjà quelques semaines La petite communiste qui ne souriait jamais de Lola Lafon chez Actes Sud.

Première phrase: "Quel âge a-t-elle, demande la juge principale, incrédule, à l'entraîneur."

J'ai entendu parler de ce livre, comme souvent au Masque et la Plume. Je ne me souviens pas très bien ce qu'ils en disaient, mais sans doute pas trop de mal, ça m'aurait marqué. Ca, plus la couverture, plus le titre, m'ont fait le choisir à la bibli.

J'ai adoré ce roman. Sans réserves. Je suis trop jeune (pour une fois) pour avoir vécu tout ça en direct. Donc je n'ai aucun problème à prendre Nadia et ses proches comme des personnages de fiction. Et j'ai adoré lire leur histoire, racontée en chapitres courts traversés par une mélancolie interminable.

Ma note: ****