LA-PROMESSE-DE-L-AUBEPour cette édition consacrée à l'amour maternel, j'ai lu La promesse de l'aube de Romain Gary chez Folio.

Première phrase: "C'est fini." (Génial comme première phrase, non?)

Ou comment ce bouquin a relancé ma motivation pour le Blogoclub. Depuis plusieurs mois déja, je ne suis pas forcément très motivée ni par le blog, ni par le blogoclub. Une petite lassitude, quoi. Quand j'ai vu le thème que proposait Sylire, en rapport avec la naissance de mon bébé, je me suis sentie un peu obligée de participer. Me voilà donc partie à la bibli, déjà ça commence plutôt bien, ils ont le bouquin et il est disponible. Un vieux Folio hors d'âge, tout miteux, avec une couverture qui ne m'emballe pas du tout.

J'aborde donc ce bouquin comme je faisais mes devoirs: je compte les pages, je divise par le nombre de jours restant, ça me fait tant à lire chaque soir, minimum, si je veux être dans les clous. J'attaque. Et c'est le coup de foudre.

J'ai adoré ce bouquin autobiographique. J'ai adoré le personnage de la mère. J'ai adoré l'humour de l'auteur, la politesse du désespoir comme disait l'autre, jamais cette formule n'a été si juste.

J'ai quelques réserves quand même, ses réflexions sur l'homosexualité d'une part, et la partie guerre qui m'a moins emballée, mais bon, dans l'ensemble, j'ai adoré.

J'ai adoré, j'ai l'impression d'avoir lu une vraie Oeuvre, et je ne l'aurais jamais lue sans le blogoclub. Merci mille fois. J'ai beaucoup répété "j'ai adoré", mais c'est fait exprès.

Ma note: ****