cuisine_fauch_sCette semaine encore, le défi "livres de cuisine et bonne conscience" colle à la saison. J'ai en effet choisi de piocher ma recette dans la section "été" de La cuisine des fauchés: recettes faciles pour fins de mois difficiles, d'Estérelle Payani chez Librio.

Pour ce livre-là, j'ai une excuse: ce n'est pas moi qui l'ai acheté, c'est un copain qui bosse chez Librio et qui sait que j'aime cuisiner qui me l'avait envoyé.

 

Mon choix s'est arrêté sur les tomates farcies au boulgour et au chèvre. Cela tombait bien, j'avais tous les ingrédients principaux, ce qui colle d'ailleurs à l'esprit du livre. Je me suis donc lancée tête baissée dans la recette, annonçant à l'amoureux ce que nous allions manger. Intrigué par la préparation, il est venu voir ce qu'il se passait dans la poêle, et là il m'a dit: "Mais c'est pas du boulgour, c'est du quinoa que tu fais!".

 

Oh, shit. Effectivement. Il avait raison, le bougre. Depuis le début de la recette, et même au moment de la choisir, j'ai lu boulgour en pensant quinoa. J'ai donc fait des tomates farcies au quinoa et au chèvre, avec méthode de cuisson peu conventionnelle et sueurs froides, mais au final un plat qui nous a surpris par son goût.

retouch_e

Tomates farcies au quinoa et au chèvre
(pour 2 personnes qui les mangent en plat principal, c'est-à-dire qui veulent beaucoup de quinoa)
- 2 tomates
- 2 petits chèvres frais (vendus par 10 au supermarché)
- 1 verre de quinoa
- 1 échalote
- 50g d'olives noires dénoyautées
- huile d'olive
- herbes de provence

Hacher l'échalote, faire dorer dans de l'huile d'olive.
Vider les tomates, hacher la chair, réserver ainsi que les graines.
Dans la poêle avec l'échalote, ajouter le quinoa. Laisser dorer un peu, puis ajouter la chair et les graines de tomates, ainsi qu'1/4 de verre d'eau. Laisser cuire à feu doux jusqu'à ce que l'eau soit absorbée.
Hors du feu, ajouter les olives noires émincées et des herbes de provence.
Poser un petit chèvre frais au fond de chaque tomate. Remplir de quinoa. Dans un plat allant au four, disposer le reste de quinoa. Mouiller quasiment à hauteur (d'eau). Poser les tomates. Verser un peu d'eau dedans. Enfourner à 180° pour une bonne demi-heure 3/4 d'heure, en rajoutant de l'eau si besoin, jusqu'à cuisson du quinoa.

(Si vous faites au boulgour, ne pas mouiller, et cuisson 30 min).

Comme je l'ai dit, nous avons eu un peu peur quand nous nous sommes rendus compte de ma boulette. Un court instant, je me suis demandée ce que nous allions manger à la place. Et finalement bonne surprise, un résultat honorable, très goûtu, avec un bon équilibre des différents goûts, malgré une cuisson un peu approximative. Comme quoi ce qui ressemble à un énorme plantage est parfois une semi-réussite.

logo_d_fi

PS: Le blog culinaire de l'auteure.