triptychJ'ai lu Triptych de Karin Slaughter chez Arrow Books (titre en français: Triptyque).

 

Première phrase: "Detective Michael Ormewood listened to the football game on the radio as he drove down DeKalb Avenue toward Grady Homes."

 

Le roman débute en mêlant plusieurs histoires: d'une part, Michael est appelé sur une scène de meurtre éprouvante. On a en effet retrouvé une prostituée assassinée dans les escaliers d'un immeuble, et détail horrible, son meurtrier lui a coupé la langue. Ce n'est d'ailleurs pas la première victime que l'on retrouve sans langue... D'autre part, vingt-et-un ans plus tôt, un jeune looser alors âgé de seize ans, John Shelley, est condamné pour le viol et le meurtre de sa voisine.

 

Difficile d'en raconter plus sans spoiler quoi que ce soit, car cet excellent polar est basé sur une intrigue que je n'avais encore jamais rencontrée dans ce genre de roman. Bravo Miss Slaughter, l'idée est géniale. En plus, on rencontre dans ce polar deux personnages qu'il serait dommage de louper: deux policiers écorchés par la vie, un homme et une femme, qui jouent à je-t'aime-moi-non-plus tout en résolvant l'intrigue policière. Pourtant, je déteste d'habitude les histoires d'amour qui viennent polluer les romans policiers, mais ces deux-là sont vraiment à part!

 

J'ai eu un tout petit peu de mal à rentrer dans l'histoire au tout début, mais une fois qu'on y est, impossible de reposer le livre! Une fois de plus, j'ai trouvé ce polar d'une très grande qualité, tant pour l'intrigue que pour les personnages. Un des meilleurs que j'ai lu dernièrement. Il existe d'ailleurs une suite mettant en scène les mêmes personnages: Fractured, sorti en 2008, pas encore traduit en français. Auteure à surveiller!

Ma note: 9/10

PS: J'ai du mal à croire que Slaughter soir le vrai nom de l'auteur.e En effet, "slaughter" veut dire massacre, boucherie... Drôlement approprié pour quelqu'un qui raconte des meurtres horribles!