fausse_veuve_florence_ben_sadoun_L_1J'ai lu il y a peu La fausse veuve de Florence Ben Sadoun chez Denoël.

Première phrase:"Aujourd'hui, je suis plus vieille que toi alors que j'avais neuf ans de moins que vous."

Ce roman m'a été envoyé par Chez les filles pour Denoël, qui veut créer du buzz pour la rentrée littéraire. J'ai accepté parce que soyons francs, un roman qui sort juste gratuit c'est toujours bon à prendre. A part ça, la lecture du quatrième de couverture ne me faisait pas bondir de joie, mais j'étais prête à lire et faire ce qu'on me demandait, c'est à dire publier un billet. Après tout, il n'était pas spécifié qu'il fallait publier un BON billet.

Et pourtant. J'ai lu ce court "roman" d'une traite. Malgré le sujet qui ne m'emballait pas (une femme raconte sa relation avec l'homme qu'elle a aimé avant une attaque qui le laisse complètement paralysé). Pourtant, je n'ai pas eu du tout l'impression de lire un roman mais bien l'histoire de l'auteure. Entendons-nous bien, je ne sais rien d'elle. Mais elle nous raconterait dans son livre sa propre famille et l'histoire de Jean-Dominique Bauby que je ne serais pas du tout surprise. Et cela expliquerait d'ailleurs la couverture de son roman...

Donc pour moi je n'ai pas lu un roman. J'ai lu l'histoire d'une femme, qui a besoin de dire à son amant décédé comment elle a vécu ces mois terribles, afin de pouvoir repartir dans sa vie amoureuse. C'est évidemment très émouvant. Pas sur les passages auxquels on s'attendrait, pas pour les raisons qu'on pourrait imaginer, mais l'émotion est bien là. Moi qui suis une grande pleureuse, j'ai ouvert les grandes eaux.

Au final, un livre presque dérangeant tant on rentre dans la vie de la narratrice, mais très beau et écrit tout en délicatesse. La narration en "tu" et "vous" m'a semblé au début artificielle, jusqu'à ce que j'en comprenne le mécanisme et le symbolisme.


Ma note: 8/10

Vous trouverez bien d'autres avis sur les blogs, je cite néanmoins Lily et ses livres puisque c'est à elle que j'ai piqué la photo de la couverture!