escoffierJ'ai lu il y a quelques jours Escoffier, the king of chefs de Kenneth James chez Ambledon & London.

J'avais acheté ce bouquin il y a deux ans maintenant, dans le cadre d'un projet scolaire, mais finalement j'avais choisi autre chose et je n'avais jamais ouvert ce bouquin. Il faut dire qu'il a l'air austère, avec ses notes de bibliographie toutes les trois lignes et son beau papier bien épais...

J'ai néanmoins inclus ce bouquin dans mon challenge abc car un des buts annexes était de lire quelques uns des livres qui s'entassent sur mes étagères, en attendant une hypothétique envie de ma part. Pas la peine de développer ce sujet, tous les lecteurs savent de quoi je veux parler.

Bref, je m'y suis attelée. Et quelle immense et excellente surprise! Ça se lit tout seul, en fait! C'est vrai que les chapitres purement biographiques sont très précis, mais finalement ce n'est pas au détriment de la lecture, et on y apprend plein de petits détails marrants (par exemple, saviez-vous que Ho Chi Minh a été commis entremettier dans la brigade d'Escoffier?). En plus, des menus viennent étayer le propos de l'auteur, et franchement ça vaut le coup d'oeil!

Mais ce qui, à mon avis, fait vraiment la différence dans ce bouquin, ce sont les petits chapitres intitulés Interludes, placés entre les chapitres biographiques. En quelques pages, l'auteur nous raconte l'histoire d'un aliment ou d'une recette. C'est vraiment génial. J'ai été particulièrement marquée par l'interlude consacré aux homards (Lobster Tales): la description des méthodes de préparation m'a donné une envie irrépressible de manger du homard. Évidemment, vu que je n'ai pas de vivier sur ma terrasse, je suis restée sur ma faim. Du surgelé, peut-être un de ces jours (et en utilisant une recette de ce bon vieil Auguste, of course!)

Ce livre érudit mais très fluide m'a vraiment donné envie de lire plus de choses consacrées à l'histoire de la gastronomie et aux grandes figures passées. Vraiment un délice.

Ma note: 9/10