Baton RougeComme je suis une fille un chouia tétue, et que j'aime bien être sûre avant de dire que je n'aime pas quelque chose, j'ai lu un autre bouquin de Patricia Cornwell. Ce coup-ci j'ai lu Baton Rouge, traduit par Hélène Narbonne. Pourquoi celui-là? Parce que ma petite bibli n'offre pas non plus trop de choix, et parce que j'adore les trucs qui se passent en Louisiane.

Bon, que dire? D'abord que l'intrigue est compliquée à souhait, parce qu'il s'est visiblement passé plein de trucs depuis le dernier bouquin que j'ai lu, et donc j'ai pas saisi tous les sous-entendus et toutes les subtilités. Donc je me suis dit que c'était bien de ma faute aussi, me voilà punie, j'avais qu'à lire les bouquins dans l'ordre et tout s'expliquerait. Tous nos personnages font leur vie chacun de leur côté, on s'attent à ce que tout s'imbrique à la fin dans un éclair de compréhension. Eh bien non. Ils se retrouvent effectivement à la fin, mais pourquoi, comment... Pleins de pistes sont soulevées, tant au niveau de l'enquête que des personnages, mais très peu de réponses (aucune?) sont données. Comme pour le premier, je trouve que la fin est vraiment légère par rapport au reste de l'intrigue. Pourtant, je ne peux pas clamer que c'est nullissime, car j'ai lu les 400 et quelques pages grand format en un temps record: il doit bien y avoir un truc au niveau de l'écriture.

Du coup, je me disais que peut-être ce polar était un tour de force, que je n'avais pas compris à quel point l'auteur était génial de nous laisser combler les trous de son intrigue avec nos propres peurs et nos attentes. Et puis j'ai lu les critiques de lecteur sur Amazon. Et là je me dis que effectivement, le roman n'est pas top. Et que j'ai laissé deux chances à Patricia Cornwell et Kay Scarpetta, et que ça y est, je peux le dire: ses polars sont quand même super légers!

PS: Ami lecteur, tu as fait un bond sur ton siège en lisant ce post, parce qu'il se trouve que tu es un fan inconditionnel de Patricia Cornwell. Dans ce cas, n'hésites pas à me conseiller le meilleur selon toi, je ne demande qu'à changer d'avis.