01 mars 2015

Patrick Modiano

Pour cette nouvelle édition du Blogoclub, nous avons décidé de célébrer le tout nouveau nobel de littérature français: Patrick Modiano. Une fois de plus, le blogoclub m'invite à me pencher sur des choses qui manquent à ma culture littéraire et qui ne m'attirent pas plus que ça a priori. Pour découvrir Modiano au mieux, j'avais envie de lire un roman dont le titre sonnait familièrement à mes oreilles. J'ai donc choisi Dans le café de la jeunesse perdue à la bibliothèque de mon village. La figure centrale du roman est une jeune femme... [Lire la suite]
Posté par llisa2433 à 07:27 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,

01 juin 2014

Réparer les vivants

Pour cette édition du Blogoclub consacrée à la littérature française contemporaine, j'ai lu Réparer les vivants de Maylis de Kerangal chez Verticales. Première phrase: "Ce qu'est le coeur de Simon Limbres, ce coeur humain, depuis que sa cadence s'est accélérée à l'instant de la naissance quand d'autres coeurs au-dehors accéléraient de même, saluant l'événement, ce qu'est ce coeur, ce qui l'a fait bondir, vomir, grossir, valser léger comme une plume ou peser comme une pierre, ce qui l'a étourdi, ce qui l'a fait fondre - l'amour; ce... [Lire la suite]
Posté par llisa2433 à 06:33 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,
24 mai 2014

La ballade de Rikers Island

J'ai lu La ballade de Rikers Island de Régis Jauffret au Seuil. Première phrase: "Le soleil est tombé avant la nuit." De Régis Jauffret j'avais lu Claustria, qui m'avait fait forte impression. Donc quand j'ai vu celui-ci à la bibli, je n'ai pas hésité longtemps. Ce nouveau "roman" traite de l'affaire du Sofitel de New York, et reprend les mêmes principes que Claustria. C'est à dire que l'on suit l'affaire, mais également les tribulations de l'auteur pour rassembler ses informations, notamment en Afrique sur les traces de la femme de... [Lire la suite]
Posté par llisa2433 à 06:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
30 avril 2014

Ma grand-mère russe et son aspirateur américain

J'ai lu Ma grand-mère russe et son aspirateur américain de Meir Shalev traduit par Sylvie Cohen chez Gallimard. Première phrase: "Alors voilà... par une chaude journée d'été, il y a quelques années, je m'étais préparé un café après une bonne sieste." Le narrateur nous raconte son enfance et sa jeunesse aux côtés d'une sacrée grand-mère: Tonia a émigré de Russie et a épousé le veuf de sa soeur, elle vit dans un mochav, c'est une maîtresse-femme et elle a une sainte horreur de la poussière. Au point de faire rentrer les invités par... [Lire la suite]
Posté par llisa2433 à 06:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
22 janvier 2014

Claustria

Au tout début de cette année (oui je sais, je ne suis pas en avance sur ce blog), j'ai lu Claustria de Régis Jauffret chez Points. Première phrase: "A cinquante-deux ans, l'ancien gamin Roman Fritzl était le dernier survivant du petit peuple de la cave." Régis Jauffret a beau appelé son livre "roman", la frontière entre fiction et réalité est très fine (et donc, à mon avis, assez problématique). Ce livre raconte l'enfer vécu par la fille de Josef Fritzl, et par les enfants qui sont nés de cet enfermement. Mais il raconte aussi... [Lire la suite]
Posté par llisa2433 à 15:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
29 décembre 2013

Automne

J'ai lu Automne de Mons Kallentoft traduit par Max Stadler et Lucile Clauss chez Points. Première phrase:"Cet enfant, dans le film, est-ce qu'il a peur?" Troisième épisode des aventures de l'enquêtrice Malin Fors, qui n'a toujours pas réglé ses problèmes personnels. Entre ses addictions, son ex-mari patient-mais-faut-pas-pousser, sa fille désormais en âge de voir la réalité telle qu'elle est, sa mère glaçon et son père un peu faible, cela laisse peu d'espace à l'enquête. Et tant mieux. Parce que ce n'est vraiment pas la partie du... [Lire la suite]
Posté par llisa2433 à 06:53 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

27 août 2013

Notorious nineteen

J'ai lu Notorious nineteen de Janet Evanovich chez Bantam Books. Première phrase: "I don't know why we gotta sit here baking in your car in the middle of the day, in the middle of the summer, in the middle of this crummy neighborhood," Lula said. Donc cet été j'ai fait un voyage horriblement long en avion. Enfin il y a beaucoup plus long, mais quand même. C'était horriblement long pour moi. Même si le jeu en valait la chandelle. Qui dit heures de transport, dit lecture. Et j'ai préféré miser sur des valeurs sûres, pour ne pas... [Lire la suite]
Posté par llisa2433 à 16:26 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
25 mars 2013

Le roman des rois

J'ai lu Le roman des rois de Max Gallo chez Fayard. Première phrase: "Dieu n'a pas voulu ce qui a commencé à la Saint-Jean de l'an de grâce 1321." On m'a offert ce bouquin pour Noël, et il dormait sur mon étagère. Puis il y a peu j'ai entendu Max Gallo au Grand entretien de François Busnel sur France Inter, et comme je l'ai trouvé plutôt intéressant, cela a fait remonter le bouquin sur le haut de la pile. (lien de l'émission) D'un certain côté, ce bouquin m'a presque agacée. Max Gallo est un historien, je m'attends donc à lire un... [Lire la suite]
Posté par llisa2433 à 07:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
18 mars 2013

Eté

J'ai lu Eté de Mons Kallentoft traduit par Max Stadler et Lucile Clauss chez Points. Première phrase: "Je ne vais pas te tuer, mon ange d'été, je vais seulement t'aider à renaître." J'avais beaucoup aimé Hiver, j'ai donc acheté la suite avec plaisir. Comme l'indique le titre, cette enquête-ci se passe en été. Et guess what, c'est la canicule. How original. On retrouve donc notre enquêtrice Malin, toujours amoureuse de son ex, toujours attirée par le journaliste, toujours alcoolo sur les bords. Et les morts continuent à parler, mais... [Lire la suite]
Posté par llisa2433 à 06:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
01 mars 2013

Le boulevard périphérique

Pour cette édition du Blogoclub consacrée à Henry Bauchau, j'ai lu Le boulevard périphérique, chez Actes Sud. Première phrase: "Tandis que le métro m'emporte vers la station du fort d'Aubervilliers où je prendrai le bus pour Bobigny, je pense à ma famille telle qu'elle était dans mon enfance." Le narrateur, pour ne pas dire l'écrivain, assiste aux dernières semaines de vie de sa belle-fille, atteinte d'un cancer. Tandis que jusque là il ne se sentait pas très proche du couple qu'elle forme avec son fils, il lui semble ne pas avoir... [Lire la suite]
Posté par llisa2433 à 06:12 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,