15 juillet 2013

A ma bouche

J'ai lu A ma bouche de Martin Winckler chez Nil éditions. Première phrase: "Tout commence avec la tomate." Un court ouvrage, constitué de 17 entrées, de "Ailleurs" à "Tomate". Ceci n'est pas un dictionnaire, plutôt un exercice de style dans lequel l'auteur dissèque ses goûts culinaires. Cela m'a rappelé Cuisiner, un sentiment, ou encore Mangez-moi d'Agnès Desarthe, mais en moins réussi. Par contre ce qui m'a marqué, et pas dans le bon sens, c'est le prix du bouquin. 12€ pour, en gros, 100 pages de format poche écrites assez gros,... [Lire la suite]
Posté par llisa2433 à 06:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

05 juillet 2013

Les oliviers du Négus

J'ai lu Les oliviers du Négus de Laurent Gaudé chez Actes Sud. Première phrase: "A cet instant précis, je pense au tombeau vide de Frédéric II, ce grand catafalque de marbre polychrome qui trône dans la cathédrale de Palerme, porté par quatre tigres, et qui, sans que personne ne le sache, ne contient, depuis des siècles, que du vent et un fond de poussière." Petit recueil de quatre nouvelles assez longues (une quarantaine de pages chacune), dont les thèmes récurrents sont, pour changer, la guerre et la mort. La première donne le... [Lire la suite]
Posté par llisa2433 à 06:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
22 juin 2013

Cyanure

J'ai lu Cyanure de Camilla Läckberg traduit par Lena Grumbach chez Actes Sud. Première phrase: "Ca sentait de nouveau la neige". J'ai lu rapidement ce court roman de Camilla Läckberg (157 petites pages) mettant en scène Martin Molin, le jeune collègue de Patrick au poste de police de Fjällbacka. Martin accompagne une nouvelle petite amie à une réunion de famille pour noël sur une île isolée. Nous sommes en Suède en hiver, la tempête de neige se lève, et l'île se trouve coupée du continent. C'est à ce moment-là que le patriarche, un... [Lire la suite]
Posté par llisa2433 à 09:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
06 juin 2013

L'énigme du retour

J'ai lu L'énigme du retour de Dany Laferrière chez Grasset. Première strophe:"La nouvelle coupe la nuit en deux. L'appel téléphonique fatal que tout homme d'âge mûr reçoit un jour. Mon père vient de mourir." Suite à cet appel, le narrateur, qui n'a jamais été aussi confondu avec l'auteur, part à New York où vivait son père, en exil comme lui, puis en Haiti. La construction de ce "roman" est peu commune, puisqu'on alterne entre prose et écriture poétique. Les sentiments et les sensations passent par petites touches, quelques mots... [Lire la suite]
Posté par llisa2433 à 06:09 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
05 mars 2013

Ripoux à Zhengzhou

J'ai lu Ripoux à Zhengzhou de Zhang Yu traduit par Claude Payen en Picquier Poche. Première phrase: "Au moment de payer l'addition, Yu Fugui et son collègue Wang Hai qui venaient de déjeuner d'un bol de nouilles chaudes dans une gargote eurent la surprise d'apprendre que quelqu'un avait déjà payé pour eux." Bouquin très dépaysant, surtout au niveau des dialogues. C'est rempli d'euphémismes, de litotes, de réactions surprenantes pour nous occidentaux. La politesse et le sens de l'honneur sont bien présents, même lorsqu'un flic... [Lire la suite]
Posté par llisa2433 à 12:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
29 décembre 2012

La cloche du lépreux

J'ai lu La cloche du lépreux de Peter Tremayne traduit par Hélène Prouteau chez 10/18. Première phrase: "De gros nuages glissaient des montagnes , roulaient majestueusement vers les pentes en contrebas." C'était, je crois, le troisième roman de la série de "Soeur Fidelma" que je lisais. Nous sommes au VIIe siècle en Irlande. L'héroïne est une soeur mais aussi avocate, et elle a un fichu sale caractère. Elle enquête en compagnie de son mari-pour-un-an (spécificité de la loi irlandaise de l'époque, si j'ai bien compris), et ce coup-ci... [Lire la suite]
Posté par llisa2433 à 06:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

08 décembre 2012

L'homme à la carabine

J'ai lu L'homme à la carabine de Patrick Pécherot chez Gallimard. Première phrase: "Il est mort jeune Billy the Kid." L'homme à la carabine, c'est André Soudy, membre de la bande à Bonnot, tuberculeux, guillotiné en 1913 à l'âge de 21 ans. Mais était-ce bien lui qui tenait la carabine, lors d'une des attaques de la bande d'anarchistes? Un très joli roman, très décousu et très poétique, sur un jeune homme au destin singulier qui a vécu dans une période de bouillonement social et politique. Pour information, c'est bien lui, sur la... [Lire la suite]
Posté par llisa2433 à 06:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 novembre 2012

Le pacte des vierges

J'ai lu Le pacte des vierges de Vanessa Schneider chez Stock. Première phrase: "Que voulez-vous savoir au juste?" Vous avez sans doute entendu parler de ce fait divers peu commun: dans une petite ville américaine, dix-sept jeunes filles du lycée se trouvent enceintes en même temps. Jeunes, très jeunes: moins de seize ans... La grande question des adultes, que ce soit dans la réalité ou dans la fiction, est de savoir si elles ont conclu un pacte pour être enceintes en même temps. Ce roman est à narrateurs multiples, et j'aime ça.... [Lire la suite]
Posté par llisa2433 à 10:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
01 octobre 2012

Le nain

J'ai lu Le nain de Pär Lagerkvist traduit par Marguerite Gay chez Stock. Première phrase: "Je mesure vingt-six pouces mais je suis parfaitement bâti, avec les proportions requises, sauf que j'ai la tête trop forte." Nous voici donc plongés dans le journal intime d'un nain de cour, Piccolino. Mais n'allez surtout pas croire que Piccolino est un bouffon, car c'est très loin d'être le cas. Au contraire, il semble dénué de tout sens de l'humour, comme de toute autre émotion, d'ailleurs. Egoïste, criminel, cruel... charmant personnage! ... [Lire la suite]
Posté par llisa2433 à 11:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
21 septembre 2012

Malavita encore

J'ai lu Malavita encore de Tonino Benacquista chez Gallimard. Première phrase: "L'écrivain américain Frederick Wayne n'avait jamais été un grand spécialiste du malheur." J'avais dit ici que je le lirais, c'est chose faite. Certes il y a un peu de plaisir à retrouver cette étrange famille. Mais je ne suis pas parvenue à rentrer dans ce volet, les situations m'ont eu l'air encore plus invraisemblables que dans le premier, et si j'avais trouvé que le choix du titre était une réussite pour le premier tome, il ne se justifie pas pour... [Lire la suite]
Posté par llisa2433 à 06:57 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,