notorious nineteenJ'ai lu Notorious nineteen de Janet Evanovich chez Bantam Books.

Première phrase: "I don't know why we gotta sit here baking in your car in the middle of the day, in the middle of the summer, in the middle of this crummy neighborhood," Lula said.

Donc cet été j'ai fait un voyage horriblement long en avion. Enfin il y a beaucoup plus long, mais quand même. C'était horriblement long pour moi. Même si le jeu en valait la chandelle. Qui dit heures de transport, dit lecture. Et j'ai préféré miser sur des valeurs sûres, pour ne pas m'ennuyer. C'est donc avec gourmandise que j'ai ouvert ce nouveau Stephanie Plum. Qui a fait son office, disons-le tout de suite: je l'ai terminé alors que nous n'étions toujours pas prêts d'atterir.

Mais bon, pas de quoi se relever la nuit. Ca me fait mal de dire ça, j'ai l'impression de trahir une vieille amie (Stephanie ou Janet, au choix), mais je ne me suis pas complètement régalée avec cet opus. J'espère que le prochain remontera dans mon estime. Ah, si, une consolation quand même: il y a des autocollants "Ranger" et "Morelli" dans mon édition. Le frigo n'a qu'à bien se tenir.

Ma note: *** (je ne parviens pas à mettre moins - enfin, pour le moment...)