ripoux à zhengzhouJ'ai lu Ripoux à Zhengzhou de Zhang Yu traduit par Claude Payen en Picquier Poche.

Première phrase: "Au moment de payer l'addition, Yu Fugui et son collègue Wang Hai qui venaient de déjeuner d'un bol de nouilles chaudes dans une gargote eurent la surprise d'apprendre que quelqu'un avait déjà payé pour eux."


Bouquin très dépaysant, surtout au niveau des dialogues. C'est rempli d'euphémismes, de litotes, de réactions surprenantes pour nous occidentaux. La politesse et le sens de l'honneur sont bien présents, même lorsqu'un flic s'addresse à un voyou (et réciproquement).

Par contre, je ne dirais pas qu'il s'agit d'un roman, contrairement à ce qu'indique la quatrième de couverture. Il s'agit plutôt d'un recueil de 5 nouvelles mettant en scène les deux mêmes flics, leur donnant chacun leur tour le rôle principal. S'il y a une certaine chronologie, il n'y a pas d'intrigue commune qui court sur les cinq parties.

Ma note: **