Like-A-CharmJ'ai lu Like a charm, un ouvrage collectif dirigé par Karin Slaughter chez Arrow books.

Première phrase: "Macon Orme was so hungry when he found the squirrel caught in the snare trap that he ate it with his bare hands."

Alors que mes vacances dans le pays cathare tiraient à leur fin, je me suis trouvée en panne de lecture. Heureusement, nous étions près du village du livre de Montolieu. Dans une bouquinerie, je suis tombée en arrêt devant ce livre. Non seulement j'aime beaucoup Karin Slaughter, mais en plus, la lecture de la quatrième de couverture m'a semblé très prometteuse.

16 auteurs de polars, 16 chapitres d'un roman dont une pièce maîtresse est un "charm bracelet". Plus précisément, chaque chapitre s'intéresse à un des "charms". L'idée est simple, mais très excitante. Le problème, c'est qu'à la lecture je n'ai pas ressenti du tout ça comme un roman, mais comme un recueil de nouvelles ayant un thème commun. Certes, les histoires se succèdent de manière chronologique, et on peut parfois retrouver des échos très ténus. Mais pour moi, ce n'est pas un roman. Je pense que la quatrième de couverture est très maladroite en parlant d' "an unforgettable novel in sixteen parts" et ne peut qu'engendrer une déception.

D'autre part, qui dit 16 auteurs, dit des styles et des univers forts différents. J'en ai beaucoup aimé certains (Emma Donoghue, dont j'ai lu et beaucoup aimé Room; Peter Robinson, déjà lu également; Fidelis Morgan, Lynda La Plante, Laura Lippman, Peter Moore Smith), d'autres me sont tombés des mains...

Bref, j'attendait beaucoup de ce livre, et j'en ai été déçue.

Ma note: 6,5/10