entre_dieu_et_moiJ'ai lu Entre dieu et moi, c'est fini de Katarina Mazetti traduit par Mas Stadler et Lucie Clauss chez Babel.

Première phrase: "Cette nuit, j'ai rêvé du mur."

Linnea a quinze ans et elle vient de perdre sa meilleure amie. Ca n'a pas l'air gai, et ça ne l'est pas. Comme prévu, c'est pleuratif. Les circonstances de la mort de l'amie ne sont pas non plus d'une originalité folle.

Ca se lit bien, mais ce n'est pas inoubliable. De la même auteur, j'ai vraiment préféré Le mec de la tombe d'à côté, beaucoup plus original.

Quitte à lire une histoire d'ado, à mon humble avis Boy heaven vaut plus le coup.

 

Ma note: 6,5/10