cagotJ'ai lu L'énigme des cagots de Gilbert Loubès aux éditions Sud-Ouest.

Première phrase: "Les cagots présentés ici ne sont pas ces faux dévots fustigés par le théâtre de Molière et la littérature du XVIIe siècle."

C'est une collègue de travail basque qui m'a un jour parlé des cagots, au détour d'une conversation. Tout ce qu'elle pouvait m'en dire, c'est qu'ils étaient assimilés à des bohémiens, qu'ils vivaient en marge de la société, et que l'on peut encore voir sur le côté de certaines églises la petite porte qui leur était destinée.

Voilà qui m'intrigua énormément, et encore plus lorsque je fit quelques recherches sur internet, qui posaient finalement plus de questions qu'elles apportaient de réponse. Quel bonheur donc lorsque je trouvai ce livre dans ma médiathèque locale!

C'est un livre bien documenté et agréable à lire, qui revient sur la géographie du phénomène (le Sud-Ouest), les différents vocables que l'on rencontre lorsque l'on se penche sur ce "peuple" mystèrieux, mais qui accorde aussi une grande place sur la vie quotidienne des cagots, notamment dans le chapitre "Vivre et mourir cagot".

Enfin, une fois le décor bien planté, l'auteur présente les différentes thèses pour expliquer l'origine de ce groupe d'exclus, sans condescendance aucune envers les thèses qu'il ne partage pas; même s'il accorde bien sûr plus de place à celle qu'il défent, et qui établit une filiation entre léproseries et cagoteries.

Je suis très contente de cette lecture, qui me donne l'impression d'avoir une vision assez complète sur le sujet. Une lecture qui donne le sentiment de se coucher moins ignare...

Ma note: 8/10