princesse_des_glacesJ'ai lu La Princesse des glaces de Camilla Läckberg traduit par Lena Grumbach et Marc de Gouvenain chez Actes Sud.

Première phrase: "La maison était abandonnée et vide."

Erica Falck est auteur de biographies et se ressource dans sa maison d'enfance, dans une petite ville de la côte ouest suédoise. Son repos est troublé par la découverte du cadavre de son amie d'enfance. Erica ne peut bien sûr pas s'empêcher de fourrer son nez dans cette histoire,même si elle a déjà beaucoup de soucis personnels à régler, avec sa sœur notamment. Elle ne peut pas croire qu'Alexandra, à la vie en apparence si parfaite, se soit suicidée. L'enquête qu'elle mène en compagnie de son vieil ami Patrik la conduit de surprise en surprise. Et si elle peut trouver l'amour en chemin, pourquoi se priver...

Encore un polar suédois, mais un qui m'a semblé sortir du lot! Cela tient au caractère fort sympathique de l'héroïne, un brin gaffeuse, un peu complexée, et à son sens de l'humour! L'auteur a réussi à faire un personnage suffisamment nuancé pour qu'on ait envie d'être son amie dans la vrai vie. En plus une héroïne de roman qui fait référence à d'autres héroïnes de roman (notamment Bridget Jones) ne saurait être foncièrement mauvaise.

L'enquête rebondit, les enquêteurs ressemblent à des vrais personnes avec leurs petits malheurs quotidiens, et leurs petites joies aussi. Et puis la Suède, toujours et encore, chère Suède...


Ma note: 8,5/10

PS: J'ai évidemment très très envie de lire la suite des aventures de Erica Falck, Le prédicateur. Mais il va me falloir attendre qu'il sorte en poche, autant dire les calendes grecques chez Actes Sud...