plumJ'ai continué le read-a-thon en lisant Plum spooky de Janet Evanovich chez Headline review.

Première phrase: "Sometimes you get up in the morning and you know it's going to be one of those days."

 

Que dire sur Janet Evanovich que je n'ai pas déjà dit? Il faut lui reconnaître une grande constance dans l'écriture. Car si parmi ses romans consacrés à Stephanie Plum, certains bien sûr sont plus réussis que d'autres (plus réussis = plus hilarants), je ne suis pas encore tombée sur un roman vraiment mauvais, dont je n'aurais achevé la lecture qu'avec beaucoup de peine.

 

Ce roman est un "between the numbers", comme l'était Plum Lovin', par exemple. Il ne se classe pas dans la catégorie des romans les plus hilarants, mais il y a quand même quelques scènes cocasses, et il y a toujours l'écriture particulière de Janet Evanovich.

 

A mon goût, il n'y a pas assez de Grandma Mazur et pas assez de Joe Morelli non plus. Nulle trace d'Albert Kloughn, le désopilant beau-frère, et même Ranger est peu présent. Alors certes Diesel est présent dans la catégorie "garçon charmant mais hélas pas envisageable", et le frère de Morelli fait une apparition assez remarquée. Heureusement que l'on peut compter sur cette chère Lula pour apporter la touche d'absurde nécessaire à tout Plum qui se respecte...

Ma note: 8/10

PS: Il se trouve que Karine l'a chroniqué il y a très peu de temps... et qu'elle est bien plus prolixe que moi à son sujet!