debout_mortsAprès cette petite interruption due au blogoclub, revenons-en au read-a-thon. Après le petit recueil de Mourlevat, j'ai lu Debout les morts de Fred Vargas chez J'ai Lu.

 

Première phrase: "- Pierre, il y a quelque chose qui déraille dans le jardin, dit Sophia."

 

Il y a peu, je racontais comment Fred Vargas était rentrée dans mes bonnes grâces. Afin de sceller cette réconciliation après plusieurs années d'incompréhension, j'ai choisi de lire un roman que plusieurs d'entre vous m'avaient conseillé dans les commentaires des différents billets consacrés à cette auteure.

 

Debout les morts ne met pas en scène ce cher Adamsberg, mais un quatuor d'enquêteur pour le moins originaux: trois historiens chercheurs, et un vieux policier mis sur la touche pour faute grave. Les quatre messieurs étant fauchés comme les blés, ils emménagent dans une vieille baraque désolée. Peu de temps après leur arrivé, leur voisine, une ancienne cantatrice un peu renommée, disparaît sans laisser de traces. Ce qui tracasse nos hommes (et qui tracassa la cantatrice), c'est comment un hêtre a bien pu se matérialiser dans son jardin en une nuit...

 

J'ai passé un bon moment de lecture avec les trois illuminés et le vieux tonton, qui rendent l'intrigue plus originale que si l'enquête était menée par les forces de l'ordre. On se situe avec ce roman dans de la fiction pure, c'est à dire que même si l'on sait qu'une telle situation et une telle intrigue sont très improbables, on lit quand même sans bouder son plaisir.

Ma note: 8/10