vents_neptuneDernièrement j'ai lu Sous les vents de Neptune de Fred Vargas chez Viviane Hamy.

 

Première phrase: "Adossé au mur noir de la cave, Jean-Baptiste Adamsberg considérait l'énorme chaudière qui, l'avant-veille, avait stoppé toute forme d'activité."

 

Entre le commissaire Adamsberg et moi, c'est une longue histoire. J'avais lu il y a bien longtemps Salut et liberté et L'homme à l'envers, et le commissaire m'avait laissé complètement de marbre, voire je le trouvais carrément antipathique. Je pensais donc que simplement, les aventures de ce héros n'était pas pour moi.

 

Et puis, comme j'avais beaucoup de route à faire dans des contrées ne captant pas la radio, j'ai emprunté à la bibli un mp3 de Pars vite et reviens tard. Grâce à la douce voix de François Berland, j'ai vu le commissaire sous un jour nouveau beaucoup plus sympathique. Et là-dessus, France 2 a diffusé les téléfilms avec Jean-Hugues Anglade, qui ma foi a un physique plutôt agréable...

 

Bref, l'un dans l'autre, je me suis réconciliée avec ce bon vieux Jean-Baptiste Adamsberg,et j'ai pu aborder ce roman avec un oeil neuf. Je n'ai pas tout adoré, mais il faut reconnaître que j'ai eu beaucoup de mal à poser le roman avant de l'avoir terminé: réconciliation réussie! La preuve, c'est que je me suis commandée Dans les bois éternels, la suite des aventures de ce cher Jean-Ba...

Ma note: 8/10