impardonnablesJ'ai lu Impardonnables de Philippe Djian chez Gallimard.

Première phrase: "Je savais parfaitement qu'elle n'était pas là."

Un mercredi, 17h45. Je parviens à m'échapper quelques instant de mes obligations pour faire un saut à la bibli de mon village. J'erre dans les rayons: ma carte est presque pleine, je veux un bouquin, et un seul, mais lequel? J'ai oublié mon petit carnet magique, dans lequel je note toutes les recommandations glanées à droite à gauche; et il faut dire que je suis devenue un peu chiante, depuis que j'ai décidé de ne plus lire de littérature anglo-saxonne en VF. Vous imaginez à quel point cela limite le choix, dans une petite bibliothèque...

Alors, j'erre, je soupire, je prends, je repose, les minutes passent, je ne veux pas faire la nana boulet qui vient casser les pieds des bibliothécaires à quelques minutes de la fermeture... Une des bibliothécaires se rend compte de mon désarroi, elle me demande ce que j'aime lire, je lui réponds vaguement "Un peu de tout, mais ce soir, je ne sais pas quoi prendre..." Elle me tend alors ce roman, sous prétexte qu'il se passe au Pays Basque et me garantissant qu'il se lit très facilement. Comme je n'ai jamais lu Djian, c'est ma foi l'occasion!

La bibliothécaire ne m'avait pas menti: j'ai lu ce roman avec beaucoup de fluidité, ayant toujours envie de connaître le fond des choses, la suite de l'histoire. Francis, un ancien écrivain à succès, s'est donc retiré sur la côte basque. Après la mort horrible de sa femme et d'une de ses filles, il s'est remarié avec une agent immobilier dynamique, qu'il soupçonne de le tromper, en attendant d'écrire son nouveau chef d'œuvre. Son petit monde douillet vacille dangereusement lorsque sa dernière fille, actrice, disparaît brutalement. Il demande à une vieille amie, détective privée, de trouver une explication à cette disparition.

Comme je l'ai dit, j'ai lu ce roman avec beaucoup de facilité et de plaisir. Par contre, j'ai trouvé la fin un peu décevante (j'attendais une énorme révélation, une dernière péripétie qui viendrait éclairer le sens), et du coup, je ne vois pas trop la profondeur du truc. Bref, j'ai trouvé ça bien agréable, mais léger. Très léger. Trop léger?

Ma note: 7.5/10