tourn_e_d_automneDans le cadre du Blogoclub consacré au Canada francophone, j'ai donc lu La tournée d'automne de Jacques Poulin chez Babel-Actes Sud.

 

Première phrase: "Il ouvrit la fenêtre pour mieux entendre la musique."

 

Le Chauffeur conduit un bibliobus dans les petits villages de la Côte Nord québécoise. Il fait trois tournées par an pour apporter aux réseaux de lecteurs de quoi nourrir leur amour des livres. Mais la tournée d'été qu'il s'apprête à réaliser a un goût particulier. De plus, juste avant de partir, il rencontre une troupe de musiciens français, et notamment Marie. La troupe décide de l'accompagner dans sa tournée.

 

Ce roman est plutôt court, et comme il est divisé en de nombreux chapitres, il se lit très rapidement. D'autant plus que l'histoire est plutôt sympathique, bien que peu surprenante. C'est gentillet, bucolique, on a envie de s'intéresser à ce drôle de bonhomme qui, joli métier, conduit un bibliobus dans des petits villages. En plus, un personnage aimant les chats ne peut pas être complètement mauvais!

Malgré tout, je n'ai pas adoré ce roman. Je l'ai lu avec sympathie, mais sans plus. Je pense que très rapidement je ne m'en souviendrai plus du tout. Comme il se lit très vite, je ne vais pas déconseiller sa lecture, car c'est l'affaire d'une après-midi. Mais voilà, pas inoubliable, quoi.

Ma note: 7/10

Les avis du club: Grominou, Lou, Ori, Marie, Celsmoon, Thracinee, La fée Aril, Laconteuse, Denis, Midola, Antigone, Lapinoursinette, Kattylou, Annie, Armande, Françoise, Keisha, Manu, Nina, Papillon, Thalia,

Du même auteur, Sylire Arlette et Malice ont lu L'anglais n'est pas une langue magique, Karine a lu Le vieux chagrin, Jules a lu Les grandes marées, Cathe a lu Volkswagen blues, Yvon a lu La traduction est une histoire d'amour,

Kalistina a lu Le premier quartier de lune de Michel Tremblay, Martine a lu Fugitives de Alice Munro, Nanne a lu Lignes de faille de Nancy Huston, Stephie a lu L'empreinte de l'ange toujours de Nancy Huson, 

Pour le 1er novembre, nous honorerons la mémoire de Boris Vian. Et pour le 1er janvier, nous attendons vos propositions sur le thème de l'Italie!