Nous sommes rentrés il y a déjà une semaine, après trois super semaines en Suède et en Norvège. Il y aurait tellement de choses à raconter, que je ne sais même pas où commencer! Du coup, je vous propose une revue des livres lus pendant les vacances, avec en vis-à-vis quelques photos des endroits où j'étais au moment où je les lisais. J'ai en effet beaucoup lu pendant ces vacances, le soir avant de dormir, mais aussi sur les divers ferrys empruntés et pendant que je ne conduisais pas, sur certains tronçons un peu ennuyeux.

_toile_diableLorsque nous sommes partis, j'étais en train de lire L'étoile du diable de Jo Nesbo traduit 8___Faaborgpar A. Fouillet chez Folio. Sur le moment j'ai aimé la lecture, mais un mois après je me rends compte que je ne m'en souviens presque plus de cette enquête qui se passe à Oslo. Toutefois, il me semble me souvenir qu'il y est question de canicule, et alors là je me marre doucement et j'accuse publiquement Jo Nesbo de publicité mensongère. Où alors il faut qu'on se mette d'accord sur ce que c'est qu'une canicule. Parce qu'un petit 22 ou 23° pour les jours les plus chauds, chez nous ça s'appelle le printemps! Pour en revenir au roman, je me rappelle qu'il y a quand même un dénouement bien loin de ce que l'on avait imaginé. Bref, un polar sympathique, sans plus.

mec_tombeAprès ça, j'ai lu Le mec de la tombe d'à côté de Katarina Mazetti traduit par L. 28Grumbach et C. Marcus chez Gaïa. Lu, ou plutôt dévoré, car comme beaucoup de monde sur la blogosphère, j'ai adoré ce roman. L'histoire est simple: Désirée et Benny se rencontrent dans le cimetière qu'ils fréquentent assidument, elle pour visiter son défunt mari, lui ses défunts parents. On voit venir le truc, histoire d'amour etc. Mais le problème, c'est que Désirée est une citadine moderne et intellectuelle (voire un peu snob), et que Benny vit dans la ferme familiale défraîchie où il élève  ses vaches laitières. Le jeu se complique alors, et cela fend le cœur...

cit__jarresPuis j'ai lu La cité des jarres d'Arnaldur Indridason traduit par E. Boury en Points103. J'avais déjà lu La femme en vert du même auteur, que j'avais adoré; et j'étais allé voir au cinéma le film Jar City. Cela ne m'a pas empêché d'apprécier la lecture de ce roman, est de retrouver avec plaisir ce bon vieux Erlendur. Un homme est assassiné dans son petit appartement de vieux garçon à Reykjavik. Bien vite, les policiers découvrent qu'il avait été accusé de viol une quarantaine d'années auparavant. Mais le plus troublant reste le petit bout de papier retrouvé sur son cadavre. Tout en menant l'enquête à l'instinct, Erlendur se fait bien du souci pour sa fille, toxicomane invétérée. Même si ce roman a moins été une révélation que la Femme en vert, je pense que je continuerai à lire Arnaldur Indridason.

athl_tePuis j'ai enchaîné avec L'athlète de Knut Faldbakken traduit P1000349par A. Fouillet (encore lui!)au Seuil. Ce roman policier norvégien se déroule au sein d'une petite ville tranquille, et plus précisément a pour cadre un club de retraités. Les personnages sont très attachants, même et surtout ceux qui semblent un peu frappadingue. Lors d'une soirée du club, un respectable monsieur, bien sous tout rapport et fort séduisant, est assassiné. Assassiné, ou mort de sa belle mort en pleine action? Car monsieur était également un coureur de jupons: voilà deux charmantes dames qui prétendent être la fiancée du cher disparu! Qui d'ailleurs, vivait dans la paisible bourgade sous un faux nom... Voilà un roman bien sympa, notamment par son cadre peu habituel. L'intrigue est très prenante, le dénouement assez surprenant sans être farfelu.

d_l_gation_norv_gienneEnsuite, j'ai lu La délégation norvégienne de Hugo BorisP1000477 en Pocket. Un garde-chasse français se rend en vacances de chasse au fin fond de la forêt norvégienne, en compagnie d'autres chasseurs de nationalités diverses. Dès son arrivée, il trouve que les choses sont ... bizarres. Et le séjour va de mal en pis, avec tempête de neige et tous les désagréments que cela occasionne (surtout qu'on on est right in the middle of nowhere...) Un roman à l'atmosphère étrange, dont je ne sais pas vraiment que penser. La citation de début oriente toute la lecture du roman, le dernier cahier n'est pas découpé, mais je m'attendais à une fin un peu plus spectaculaire. Le moins que l'on puisse dire, c'est que la fin nous laisse sur notre faim (quel jeu de mot original!).

fracturedPuis j'ai lu Fractured de Karin Slaughter chez Arrow BooksP1000550 (pas traduit en français, je crois). Il s'agit de la deuxième aventure de l'agent Will trent après Tryptich, que j'avais beaucoup aimé. Will est forcé de faire équipe avec une nouvelle personne, l'agent Faith Mitchell, dont il a contribué à faire virer la mère de son poste de gradé. Autant dire que leur collaboration ne débute pas sous les meilleurs auspices! L'enquête est pourtant essentielle, puisqu'il s'agit de retrouver une jeune fille enlevée chez elle. Will doit donc mener l'enquête, ménager la susceptibilité de Faith, faire équipe avec elle tout en parvenant à lui cacher son secret... Une fois de plus, j'ai dévoré ce roman!

Pour finir, deux bonus photo. Tout d'abord une photo insolite, prise à Bergen:

mao_bergen

Puis ce qui restera comme un temps fort de notre voyage, voire de notre vie:

queue_baleine