mal_de_pierresJ'ai lu Mal de pierres de Milena Agus traduit par Dominique Vittoz chez Liana Levi.

 

Première phrase: "Grand-mère connut le Rescapé à l'automne 1950."

 

La narratrice nous raconte la vie de sa grand-mère: jeune Sarde tenue pour folle par sa famille, elle épouse sans amour un homme très comme il faut. Au cours d'une cure sur le continent pour soigner ses calculs rénaux, considérés responsables de ses fausses couches à répétition, elle rencontre le Rescapé, qui lui fait toucher du doigt ce qu'est l'amour. De retour de cure, elle est enfin enceinte: son fils deviendra un grand pianiste.

 

Ce très court roman, dont j'avais entendu beaucoup de bien, tire sa force de la galerie de personnages singuliers qu'il présente, ainsi que du léger mystère qui plane sur le personnage principal. On pourrait imaginer la même histoire racontée par les autres personnages, et il y a très fort à parier que le ressenti de cette femme ne serait pas le même.

 

Ce fut un agréable moment de lecture; je suis néanmoins un petit peu déçue car j'en attendais énormément au vu de tout ce que j'avais lu sur les différents blogs.

Ma note: 8/10

PS: Ce roman m'a énormément fait penser à l'Elégance des Veuves d'Alice Ferney, sans que je puisse vraiment expliquer pourquoi.