24 mai 2009

Comme un roman

J'ai lu dernièrement Comme un roman de Daniel Pennac chez Gallimard.   Première phrase: "Le verbe lire ne supporte pas l'impératif."   Comme son titre ne l'indique pas, ceci n'est pas un roman. Il s'agit plutôt d'un essai sur la lecture, ou plus exactement sur les jeunes et la lecture. C'est le professeur Pennac qui parle, et qui s'interroge: comment sa fait-il que les enfants qui aimaient tant qu'on leur lise des histoires n'en lisent plus une fois autonomes? Comment faire pour leur redonner le goût de lire?... [Lire la suite]
Posté par llisa2433 à 06:27 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 mai 2009

Le monde perdu de Joey Madden

J'ai lu récemment Le monde perdu de Joey Madden de David Payne traduit par Françoise Cartano en 10/18.   Première phrase: "Je suis tombé sur les photos accidentellement, il y a quelques années, trésor secret dans sa cachette, sous une couche de poussière, au fond d'un tiroir."   Joey est une petit garçon d'une dizaine d'années. Avec son petit frère Reed, ils assistent impuissant au déchirement du mariage de leurs parents, May et Jimmy. Pourtant, entre ces deux-là, l'histoire avait bien commencé, malgré un... [Lire la suite]
Posté par llisa2433 à 06:02 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,
11 mai 2009

The pillars of the earth

J'ai lu dernièrement The Pillars of the Earth de Ken Follet chez Pan (édition différente de l'illustration). Titre en français: Les piliers de la terre.   Première phrase: "The small boys came early to the hanging."   En Angleterre, au XIIe siècle, Tom est un bâtisseur. Il erre sur les routes avec sa femme enceinte, et ses enfants Martha et Alfred. Il rêve de construire une cathédrale, mais les temps sont durs. Si durs qu'il ne trouve de travail nulle part, et que la survie de la famille est menacée. Sa route... [Lire la suite]
01 mai 2009

L'instinct d'Inez

Pour cette nouvelle édition du Blogoclub consacrée au Mexique, j'ai donc lu L'instinct d'Inez de Carlos Fuentes traduit par Céline Zins en Folio.   Première phrase: "-Nous n'aurions rien à dire sur notre mort."   Quelle lecture laborieuse! J'ai commencé ce roman un soir à 2h du matin, après une soirée joyeuse en compagnie de bons amis. Je n'ai rien compris à la dizaine de pages que j'ai lu: j'ai mis cette incompréhension sur le compte des quelques verres d'alcool que j'avais bus. Mais lorsque le lendemain soir... [Lire la suite]
Posté par llisa2433 à 06:37 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags : , , ,