33053600_p

Grominou a publié il y a quelques jours la méga liste à partir des propositions des participants: quel boulot de fou! Mais quel plaisir de la lire dans tous les sens, de surligner, cocher, compter, rayer... Mais le plus dur, c'est de se décider! D'autant plus que Grominou nous limite cruellement à quatre titres... Sur cette longue liste, j'en ai déjà lu au moins 115 (je dis au moins, car il y a quelques grands classiques dont je ne suis plus très sure). Parmi les autres titres, certains font partie de ma PAL ou de ma LAL, d'autres sont complètement inconnus au bataillon, et certains autres me font dire: "tiens, oui, pourquoi pas?". Bref autant dire que se limiter à quatre titres... dur...

Un premier repérage sur la liste enregistrée sous Excel (on est organisée ou on ne l'est pas) me permet de faire le tri de ce que j'ai envie de lire... 58 titres. Bon. On est loin des quatre attendus, alors continuons le tri. 33! Il y a du mieux, plus que 29 à éliminer mettre de côté temporairement. Et enfin je les tiens, mes 4 titres pour le défi!

- Bradbury, Ray: Farhenheit 451 (parce qu'il est posé sagement sur mes étagères depuis des mois, ce sera le choix "bonne conscience" de ce défi)
- Capote, Truman: Breakfast at Tiffany's (parce que j'avais adoré De sang-froid, que je m'étais promis de relire Capote, et que ce coup-ci c'est l'occasion).
- Follet, Ken: Pillars of the Earth (parce qu'il FAUT que je le lise, tout simplement)
- Zweig, Stefan: Marie-Antoinette (parce que j'avais beaucoup apprécié la lecture de La confusion des sentiments, et que j'ai envie de me replonger dans cette écriture).

 

Voilà donc ma microscopique liste, il n'est pas du tout impossible que j'étende le défi à d'autres lectures...

PS: Vous êtes nombreux à me demander des nouvelles de ma santé par mail ou dans les commentaires, et je vous en remercie. Un mois pile après mon accident, voici où j'en suis: je marche à l'aide de béquilles, je commence à marcher de plus en plus sans. Ma démarche est assez... particulière, disons qu'elle est très chaloupée (elle ressemble fort à celle d'un de nos lointains ancêtres (australopithèque, homme préhistorique, j'y connais rien) lorsqu'il se met debout pour la première fois: les fesses en arrière, les genoux légèrement pliés, les bras très mobiles, et un balancement de droite à gauche). La bonne nouvelle, c'est que quitter les béquilles me permet de porter des objets d'un point à un autre. Par contre, il a fallu que je trouve une solution pour porter la tasse de thé: je la pose dans un espèce de moule à soufflé de petite taille, elle rentre pile poil dedans, et le thé qui se renverse immanquablement pendant le voyage de la cuisine au canapé se répand dans le moule, et non au sol ou sur mes doigts! J'ai arrêté tout médicament le week-end dernier, j'ai quelques petites douleurs mais assez supportables. Le plus dur, c'est la nuit, car j'ai mal au dos à force de dormir allongée sur le dos: il me tarde beaucoup de pouvoir me tourner et dormir sur le côté. Dimanche dernier, j'ai réussi à grimper dans ma baignoire, une autre grande avancée dans ma vie quotidienne (parce que se laver les cheveux longs dans un petit lavabo, ce n'est pas très commode). Demain, je vais sortir de mon appartement pour la première fois depuis mon retour le 31 décembre: cela implique de descendre un étage, ce dont je me sens très capable, mais également de monter dans le fourgon de l'amoureux, ce qui m'inquiète un peu plus... On verra! Je suis en arrêt maladie jusqu'au 31 janvier, j'aimerais croire que je vais effectivement reprendre le boulot le 1er février, mais j'ai quand même des moments de doute, quand je vois tous les mouvements qui me restent à me réapproprier... Merci encore pour vos pensées amicales!