tobieJ'ai lu Tobie des marais de Sylvie Germain chez Gallimard.

Première phrase: "D'un coup le ciel se minéralisa, il se fit schiste bleu de nuit."

Sous une pluie battante, un petit garçon pédale son tricycle à en perdre haleine sur une route. Un auto-stoppeur le reconnaît et le ramène chez lui. Chez lui, où un drame vient de se jouer: sa mère a perdu sa tête, son père est fou de douleur. Les années passent. Tobie grandit entre son père Théodore, handicapé suite à une attaque, et sa grand-mère Déborah, qui a connu bien des drames et a subi bien des pertes au cours de sa longue vie. Un jour, Tobie doit accomplir un voyage, il part en compagnie du mystérieux Raphaël, qu'il a déjà rencontré sans le savoir. Ses pas vont le conduire à la non moins extraordinaire Sarra.

 

Comment résumer un roman dont l'intérêt réside plus dans les mots que dans l'intrigue? Car je ne lui rends pas justice, j'en ai bien conscience. Ce roman mériterait des talents littéraires pour chanter ses louanges.

 

Je n'ai jamais lu "Le livre de Tobie", un livre de l'Ancien Testament auquel fait référence ce roman. D'ailleurs, les aspects un peu fantastiques ne m'ont pas trop plu. J'ai beaucoup plus aimé les pages consacrées à l'enfance de Tobie, ainsi qu'à l'histoire de sa grand-mère. J'ai donc dévoré les deux premiers tiers du livre, d'une beauté que l'on ne rencontre pas si souvent que ça par les temps qui courrent. J'ai donc moins aimé le dernier tiers, le voyage de Tobie et sa rencontre avec Sarra. Malgré tout, je garde une très bonne impression de cette lecture, qui m'a réconciliée avec la littérature française contemporaine!

Ma note: 8/10

Eles l'ont lu aussi: Sylvie, Anne,