41SENHJTAFL__SL500_AA240_J'ai lu Poétique de l'égorgeur de Philippe Ségur chez Buchet-Chastel.

Première phrase: "Mon pire ennemi s'appelle Yagudin."

J'ai eu envie de lire ce roman suite au billet d'une bloggeuse (mais qui?).Je l'avais noté sur ma LAL depuis belle lurette, et je m'en suis rappelée en tombant dessus à la bibli: le titre est tellement joli, tellement mystérieux, que l'on s'en souvient facilement.

J'ai lu ce roman avec plaisir. L'intrigue n'est pas d'une originalité folle, cela m'a franchement rappelé quelque chose que j'ai vu à la télé (un film? une série?) il y a plusieurs années déjà. Certains éléments rappellent également Deuils de miel de Franck Thilliez, que j'ai lu peu auparavant. De plus, j'avais élucidé une subtilité de l'intrigue dès le début du roman.

Mais pourtant, il fonctionne! Comme je l'ai dit, j'ai trouvé cette lecture plutôt agréable. Toute proportion gardée, le ton m'a rappelé des romans tels que Lunar Park de Bret Easton Ellis ou les oeuvres de William Boyd. J'y ai également ressenti des trouvailles en matière de style.

Ce n'est pas, à mon sens, un grand roman absolument incontournable, mais c'est quand même un livre qui vaut le coup si vous en avez l'occasion.

Ma note: 8/10

Elles l'ont lu aussi: Majanissa, Laurence,