9782258072893J'ai dévoré récemment le Dictionnaire bordélique des Wampas, de Philippe Wampas aux éditions Hors collection.

Première phrase: "En lisant ce Dictionnaire bordélique, je me suis rendu compte que le seul qui n'avait pas d'entrée, c'était moi" (Didier W. speaking)

Voilà très certainement une chose que vous ignorez de moi: j'ai une tendresse immense pour le rock alternatif et le punk français fin 80s-début 90s. Voire en fait j'adore carrément, même si c'est chaud, sale et humide et rien de tel que les Shériff pour me faire hurler sous la douche. Mais aussi en vrac Pigalle, Los Carayos, Ludwig von 88, et j'en oublie. N'allez pas croire que j'écoute en boucle, mais de temps en temps ça fait du bien de se retourner les oreilles et les neurones et de sauter dans tous les sens. Quelle joie le rock'n'roll.

Mais les premiers dans mon coeur, ce sont les Wampas. Je les aime, et les Wampas vous aiment. Oui je sais, Didier Wampas a une voix... particulière. Justement, cela me permet moi aussi de chanter faux avec lui, et de faire croire que c'est fait exprès. Ok, les paroles sont... particulières. Ben figurez-vous que la réponse est dans ce dico, entrée Yaourt: "Didier a toujours pratiqué le yaourt. A une époque, il prétendait même qu'il aimerait faire un album uniquement en yaourt, expliquant que les paroles étaient secondaires et qu'il ne comprenait aucune des paroles des premiers groupes qu'il avait aimés. Bref, il met des paroles sur les chansons parce qu'il faut bien en mettre." J'admets, Didier en concert a des tenues vraiment... particulières. Mais en même temps, c'est facile de se moquer. Et encore, il n'a je crois jamais sorti les bottes rouges.

Venons-en au bouquin en lui-même. Ce dictionnaire, c'est un peu vie, mort et résurrection d'un papillon. Parce qu'il faut suivre, les différents membres du groupes qui viennent, repartent, meurent, se brouillent. Mais Didier est toujours là. L'éternel, en quelque sorte. J'ai appris énormément de choses, et cela m'a donné envie de redécouvrir les Wampas. En plus, une interview très intéressante de Didier à la fin. Donc finalement un bon moyen pour découvrir le groupe, malgré des photos trop rares et laides à pleurer. Je suppose que ce bouquin n'apprendra pas grand chose aux vrais fans, ceux qui passent l'été dans les îles au soleil.

Ma note: 8.5/10

Et n'oubliez pas, les Wampas ont inventé le rock'n'roll.

(Non, je n'ai pas fumé la couverture du bouquin avant d'écrire mon billet, j'y ai simplement glissé 8 titres des chansons des Wampas. Juste pour voir s'il y a d'autres amateurs).

A croire que j'aime bien les dictionnaires:
Dictionnaire iconoclaste des Etats-Unis, Martin
L'encyclopédie du savoir absolu et relatif, Werber
Dictionnaire amoureux de la cuisine, Ducasse
ABCdaire de Van Eyck, Sausset