oiseau_blancJ'ai lu il y a un petit moment déjà Un oiseau blanc dans le blizzard de Laura Kasischke traduit par Anne Wicke chez Points.

J'ai lu ce titre dans le cadre du petit défi Le Nom de la Rose. nom_de_la_rose

 

Première phrase: "J'ai seize ans lorsque ma mère se glisse hors de sa peau par un après-midi glacé de janvier - elle devient un être pur et désincarné, entouré d'atomes brillants comme de microscopiques éclats de diamant, accompagné, peut-être, par le tintement d'une cloche, ou par quelques notes claires de flûte dans le lointain - et disparaît."

 

Un beau jour, alors que Katrina a seize ans, sa mère disparaît. Pas de lettre d'adieu, par d'indices à livrer à la police. Rien que l'absence, du jour au lendemain. Katrina s'interroge alors sur ses sentiments, où plutôt sur leur absence. Elle s'interroge bien sûr à propos de la disparition de sa mère: où est-elle partie? et pourquoi a-t-elle quitté sa famille?

 

Non pas que leur vie de famille ait été harmonieuse avant la disparition: à travers les lignes, la mère apparaît comme une femme particulièrement froide, voire assez cruelle envers sa famille. Et triste, tellement triste. La tristesse incroyable de cette femme explique-t-elle sa disparition? S'est-elle suicidée?

 

Katrina continue à vivre, fait comme si de rien n'était, entourée de son père, qui semble bien faible et dépassé, et de son petit ami Phil. Si elle peut encore le considérer comme sont petit ami: les parties de jambes en l'air qui l'aidaient à se sentir tellement vivante se font de plus en plus rares.

 

J'avais noté ce titre après avoir lu sur un blog une critique qui m'avait beaucoup donné envie de le lire, mais je ne parviens pas à retrouver de quel blog il s'agit: c'est bien dommage, car j'aurais beaucoup aimé remercier l'auteur, qui m'a orienté vers cette lecture fascinante. En effet, j'ai dévoré le roman: je l'ai lu d'une traite. Ce qui est amusant, c'est qu'en recopiant la première phrase au début de ce billet, je me suis rendue compte que tout était annoncé dans cette phrase. Ce qui me donnerait presque envie de relire le roman... si j'avais le temps.

Ma note: 9/10

D'autres avis: Gachucha, Cuné, Yvon, Joelle ...