enfant_oc_anJ'ai lu dernièrement L'enfant Océan de Jean-Claude Mourlevat en Pocket junior.

 

Première phrase: "Je suis une des dernières personnes qui ont vu Yann Doutreleau vivant."

 

Yann est le petit dernier d'une grande fratrie: il a six frères ainés, trois couples de jumeaux. Et petit, il l'est en effet. A tel point qu'on ne lui donne jamais ces dix ans. Et en plus, il est muet. Ou peut-être refuse-t-il de parler. En tout cas, cela ne l'empêche pas de communiquer avec ses grands frères. Une nuit, Yann surprend une conversation entre ses parents. Il réveille alors ses six frères, qui dorment avec lui dans un grenier froid et humide: il faut partir immédiatement. Partir, mais pour où? Pour l'océan, direction qui le fait rêver depuis de nombreuses années. Les sept garçons prennent donc la route, et font de nombreuses rencontres. Mais près du but, les frères tombent sur un personnage bien détestable...

 

Ce roman est en fait une suite de témoignages individuels, chacun racontant ce qu'il a vu, ce qui s'est passé en sa présence, avant de passer le relais à un autre narrateur. Un style de narration qui m'est cher, et qui une fois de plus a parfaitement fonctionné avec moi. Une fois ce roman jeunesse ouvert, je n'ai pas pu le lâcher, et il faut dire que le découpage en courts chapitres aide bien à tourner les pages bien plus vite que prévu. L'histoire est triste, dure, mais ce petit Yann est fort attachant, et on suit la route des garçons avec attention et appréhension.

Un très bon petit roman, souvent étudié en CM2, mais qui parle sans doute autant aux adultes qu'aux enfants. C'est triste comme un jour de pluie en Dordogne, mais c'est beau.

Ma note: 8.5/10

Flo et Cuné et Laurence avaient aussi beaucoup aimé ce roman; quant à moi il m'a beaucoup fait pensé aux Noces barbares de Yann Quefellec.