Il y a deux semaines, nous sommes allés faire notre petit tour au marché de St Jean de Luz, comme tous les samedis matins, mais nous avons eu la surprise de voir que notre poissonnier préféré était fermé. Du coup, nous étions beaucoup moins motivés pour manger du poisson, et nous nous sommes rabattus sur des moules. J'adore les moules, je crois que je pourrais en manger tous les jours. Je crois que l'amoureux les adore un peu moins que moi, car il veut toujours qu'on teste de nouvelles recettes (ce qui n'est pas pour me déplaire, néanmoins). Ce coup-ci, nous avons testé (et adoré) les moules au bleu d'auvergne, en suivant à la lettre cette recette de Marmiton.

moules

Moules au bleu et à la crème
(pour 2)
- 1 kg de moules
- 25 cl de crème liquide
- 1 tranche de bleu d'auvergne
- bouquet garni
- 1 gousse d'ail
- 1 verre de vin blanc sec

Lorsqu'on fait des moules, il faut commencer par la partie la plus pénible à mon avis, c'est à dire par trier et nettoyer les moules. D'ailleurs, le critère "propreté apparente" rentre en compte lorsque je fais mes courses et que je décide d'acheter des moules...

Dans une cocotte, j'ai mis le vin blanc, le bouquet garni, l'ail et les moules, pour les faire ouvrir à feu doux.
Ensuite, nous avons choisi d'enlever la moitié de la coquille: c'est long et on se brûle les doigts, mais après c'est bien pratique au moment de manger...

Dans le vin blanc auquel s'est mélangé le jus des moules, j'ai ajouté le bleu coupé en petits cubes et la crème (après avoir enlevé le bouquet garni), et j'ai fait fondre à feu doux. J'ai ensuite remis les moules à réchauffer, et j'ai servi bien chaud, avec beaucoup de sauce...

C'était vraiment bon, nous avons adorés, rarement les coquilles de moules auront été aussi soigneusement sucées... A essayer si vous en avez un peu marre de la marinière!

D'autres moules sur ce blog:
Moules aux champignons et au jambon fumé
Moules-frites de potimarron