incroyable_histoireIl y a une grosse dizaine de jours, j'ai fêté ma rentrée scolaire en dévorant Une incroyable histoire de William Irish, traduit par Maurice-Bernard Endrèbe, chez Syros/Souris Noire.

 

Première phrase: "L'enfant avait douze ans et se nommait Buddy."

 

Buddy est le presque témoin d'un meurtre affreux commis par ses voisins. Le problème, c'est qu'il a eu quelques petits arrangements avec la vérité par le passé, et du coup ses parents refusent de le croire. Et, plus grave, ils le punissent en le laissant à la merci des meurtriers!

 

D'abord, j'ai adoré le cadre de l'histoire, New York qu'on imagine à l'époque de West Side Story. Quant au style, j'ai été convaincue dès les premières pages du roman, qui décrivent la propension au mensonge de Buddy, et surtout la moiteur incroyable de l'été New Yorkais. Comme c'est agréable, de lire un roman jeunesse sans que l'écriture ne rappelle en permanence que c'est bien de la littérature jeunesse qu'on est en train de lire!

 

Et puis l'intrigue tient la route: il y a un vrai suspense, et même du suspense sur plusieurs plans (mais là je n'en dis pas plus, sinon ça va tout vous spoiler...). Et le suspense va jusqu'au bout. Bref, vraiment bien fichu, ce petit polar...

 

Il faut dire que j'avais quelques raisons d'espérer: on doit notamment à l'auteur la nouvelle dont est tiré Fenêtre sur cour, et le roman dont est tiré La mariée était en noir. La classe, non? D'ailleurs, ça me donne envie de lire les romans adultes de cet auteur!

Ma note: 9/10

L'avis de Majanissa.

PS: Il va sans dire que j'ai très nettement préféré ce roman à La villa d'en face de Boileau et Narcejac...

PS2: Je serais le traducteur, je prendrais un pseudonyme, au moins en ce qui concerne le prénom!