argilePour clore mon challenge ABC 2007, j’ai lu Argile et cendres de Zoé Oldenbourg chez Folio.

Au départ, je n’avais choisi que le premier tome. Mais lorsque je l’ai commencé, j’ai vite compris qu’il fallait que je trouve le deuxième – et vite. Heureusement, j’ai trouvé à la bibli de Pau une édition intégrale, style Bible, et j’ai ainsi pu terminer sereinement le premier tome, en sachant que je ne tomberai pas en manque. Ce bouquin, je l’ai traîné partout : à l’arrêt de bus, à l’iufm… Je l’ouvrais dès que j’avais une seconde : j’étais complètement captivée !

L’histoire, c’est celle du baron Ansiau et de sa femme Aalais. On fait leur connaissance pour leur mariage, ils ne sont encore que des adolescents. Puis au fil des pages, on partage les naissances, les morts, les blessures et maladies, les banquets, les croisades, les tromperies, les petites haines… J’exagère à peine si je dis que j’ai vécu avec eux. J’ai pris parti, j’ai désapprouvé, j’ai partagé les peines et les joies.

cendresEt qu’elle est difficile, la vie des femmes du XIIème siècle : grossesse sur grossesse, maintien du foyer, soumission, trahison… Une occasion de plus de se dire que finalement le XXIème siècle a du bon !

Plus jeune, je lisais beaucoup de romans se passant au Moyen-Age (Les rois maudits, Jeanne Bourin…). Mais cela faisait bien longtemps que je n’avais pas pris un tel plaisir avec une de ces chroniques médiévales ! Donc Zoé Oldenbourg est vraiment une découverte. Je sais d’elle qu’elle a obtenu le prix Fémina en 1953 avec La pierre angulaire, qui a l'air d'être la suite et que je lirai certainement.

 Ma note : 9,5/10