allahJ'ai lu le week-end dernier Allah superstar de Y.B. chez Grasset.

 

Ce roman est le long monologue d'un aspirant comique franco-algérien, Kamel Léon Hassani, qui monte un one-man-show intitulé Allah superstar et complètement centré sur sa religion.

 

Écrit dans une langue très orale, qui m'a au départ un petit peu rappelé Entre les murs de François Bégaudeau, ce roman truffé de calembours faiblards et de rimes tirées par les cheveux ressemble à un rap foireux, qui lasse franchement sur la fin. Le narrateur est néanmoins attachant, même si son humour est parfois très "border line". Posant la question du politiquement correct et de la possibilité de faire de l'humour sur la religion, annonçant en fin de compte l'affaire Dieudonné,  ce roman distrayant se lit très vite. Il ne restera toutefois pas dans mon panthéon.

Ma note: 6,5/10

Majanissa l'a également lu. Par ailleurs, sur Amazon, un lecteur nous oriente vers le roman de Paul Smail, Ali le magnifique. Piste intéressante...