lignes_de_failleJ'ai terminé il y a quelques jours Lignes de faille de Nancy Huston chez Actes Sud.

Ce roman présente quatre récits d'enfance, tous marqués par le mystère de l'appartenance familiale ou religieuse. Quatre voix se succèdent tandis que l'on remonte le temps: Sol, d'abord, petit garçon d'aujourd'hui, que j'ai trouvé d'abord très drôle puis beaucoup plus inquiétant. Puis c'est au tour de son père Randall, qui, redevenu enfant, raconte entre autre son année en Israël. Il laisse ensuite la place à Sadie, sa mère, qui brûle d'envie de vivre avec sa maman si bohème. Et enfin cette dernière (son double enfant, encore une fois) donne la clé des obsessions familiales.

J'ai beaucoup aimé. Encore un roman à voix multiples, et décidément j'adore ça (j'ai l'impression de me répéter un peu, là). L'écriture de l'auteure coule toute seule, même si parfois les phrases m'ont bousculée (notamment lors du premier récit, mais je ne souhaite pas en dire plus pour ne pas déflorer le plaisir de la lecture). Un très bon moment de lecture, léger et profond à la fois.

Ma note: 9/10

PS: Je ne peux pas m'empêcher de vous faire partager un petit passage. Je ne sais pas si ça vous arrive aussi, mais parfois lorsque je lis un truc drôle, j'éclate de rire. Vraiment, à haute voix. Ce qui m'empêche d'ailleurs de lire un certain nombre de bouquins dans les transports en public pour ne pas passer pour une folle. Je ne parle pas d'un petit sourire accompagné d'un grognement de satisfaction, non, je parle de vrai éclat de rire.
C'est ce qui m'est arrivé quand j'ai lu ceci: "Maman voudrait avoir un autre enfant un jour et papa dit qu'ils devraient pouvoir se le permettre d'ici un an ou deux mais, quel que soit le nombre d'enfants dans notre famille, je ne redoute pas la concurrence. Jésus avait une flopée de frères lui aussi et on n'en entend jamais parler, il n'y a tout simplement pas de comparaison."