les_autresJ'ai terminé hier Les autres de Alice Ferney chez Actes Sud.

Alice Ferney est une auteure dont je n'avais jamais entendu parler il y a quelques mois encore. Mais à force de lire d'excellentes critiques deci delà, je me suis jetée à l'eau lorsque je suis tombé sur ce titre à la bibli de Bayonne!

Theo fête ses vingt ans en compagnie de sa mère, son frère, sa fiancée et quelques amis. Son frère a eu la riche idée de lui offrir un jeu de société amenant chacun à se dévoiler et à dévoiler la perception qu'il a des autres. Un jeu de massacre, quoi.

J'ai été agréablement surprise lorsque j'ai découvert la structure de ce roman: trois grandes parties, "Choses pensées", "Choses dites", "Choses rapportées", et encore plus à la lecture de la première partie. En effet, elle est composée de courts textes dont les narrateurs sont les personnages à tour de rôle. J'adore les romans à points de vue multiples! Je ne me suis d'ailleurs jamais vraiment remise de Le bruit et la fureur de Faulkner, qui reste pour moi un must absolu dans le domaine.

Donc la première partie se lit rapidement et facilement. A travers les pensées des personnages commence à se dessiner le déroulé de la partie et de la soirée, voire de la vie des différents protagonistes. D'ailleurs, la deuxième partie vient nous conforter: les dialogues se succèdent à un rythme effréné et confirment ce que le lecteur avait déjà ressenti des personnages et des différentes révélations.

J'ai abordé la dernière partie de manière beaucoup plus circonspecte: relire une troisième fois toujours la même soirée, je pensais que ça allait devenir un peu lourd. Eh bien pas du tout. On retrouve les sentiments profonds des personnages, quelques allusions sont expliquées...

En somme, j'ai pris beaucoup de plaisir à la lecture de ce roman, qui réussit à mes yeux le tour de force de raconter plusieurs fois la même histoire sans jamais se répéter ni lasser. J'ai aimé les personnages, j'ai aimé partager avec eux leur secrets les plus enfouis.

Deux petites choses qui ne m'ont pas convaincue, quand même: l'incroyable profondeur intellectuelle des deux jeunes de vingt ans, avec une telle sagesse qu'ils m'ont fait l'effet d'être de vieux philosophes; et une partie de la fin, un peu trop "tout est bien qui finit bien" à mon goût. Mais Les Autres demeure néanmoins un excellent roman, et je sais que je lirai L'élégance des veuves de la même auteure.

Ma note: 8,5/10

Enfin, pour être complète, il faut savoir que ce roman ne fait pas l'unanimité: Papillon n'a pas aimé.