Un filet de poisson orphelin + un placard et un congélo à vider = risotto impro!

retouch_e2

En l'occurrence, c'est un risotto aux champignons de paris, aux oignons et aux petites crevettes surgelées, mouillé au vin blanc et au bouillon de volaille, servi avec du faux parmesan. Un plat bien réconfortant, parfait pour cet automne qui ne se décide pas à devenir hiver.

NB: Le poisson orphelin, cuit à la vapeur, c'était du flétan. Une grande première pour moi, dont je me souviendrais longtemps car j'ai adoré le petit goût de noisette! A tel point que je me suis félicitée rétrospectivement d'avoir choisi la vapeur, et que je me dis que servir ce poisson en sauce, ce serait dommage!