J'aime bien tester de nouvelles choses. Sans non plus tomber dans le travers qui consisterait à manger tout et n'importe quoi sous prétexte que c'est nouveau (pour nous), je ne rechigne pas à m'essayer sur des produits que je n'ai jamais mangés (et encore moins cuisinés), souvent car il ne font pas partie de mes habitudes familiales.

Sur la liste du dernier panier fermier, on me proposait des blettes: jamais mangé, mais l'amoureux me dit qu'il aime ça. Allons-y gaiement, alors! Mais quand on veut cuisiner un nouvel ingrédient, il faut d'abord trouver méthode et recette.

2501033965Pour la méthode, je me suis servie d'un petit bouquin que je trouve fort utile, Trucs de cuisinier de Bernard Loiseau et Gérard Dilbert chez Marabout Côté Cuisine. Pleins de petites astuces, présentées simplement par de petits schémas, en aucun cas pédant ou infaisable. Chouette comme tout.

Comme je suis une fille anxieuse, j'ai fini de me rassurer avec Supertoinette, qui m'a expliqué en gros la préparation.

Pour ce premier essai de blettes, j'ai choisi de cuisiner les côtes de mes blettes, grâce à une recette de Marmiton qui me faisait drôlement envie, la tarte aux blettes, au thon et à la féta. Parfait pour nos midis! Après avoir débarrassé mes blettes de leur vert, enlevé les fils des côtes et fait cuire à la vapeur, j'ai fait une pâte à tarte légère. Et c'est là que je me suis rendue compte que l'amoureux avait oublié d'acheter du thon.

Qu'à cela ne tienne, ce sera une tarte aux blettes, aux lardons et à la féta!

tarte_retouch_e

Autant je n'ai pas été super emballée par les blettes juste cuites à la vapeur (il fallait bien que je goûte!), autant j'ai aimé cette tarte! J'ai commandé à nouveau des blettes dans mon prochain panier fermier: la prochaine fois, je teste le vert!!