Si je vous dis que ce soir il se passe un truc très attendu à la télé, 22 types en short sur le gazon (plus un pauvre arbitre qui a tort quoi qu'il fasse), je ne vous apprend rien. Si nous n'avons rien prévu de spécial pour notre repas de ce soir, j'avais anticipé pour le match de la semaine dernière contre le Brésil.

J'avais repéré chez Péché de Gourmandise un velouté froid de courgettes au gorgonzola, qui m'avait l'air somme toute sympathique.

verre

Sympathique?? Mais j'étais gravement en dessous de la vérité! Nous avons plus qu'adoré (pourtant l'amoureux a été traumatisé par les veloutés froids, et était assez circonspect). Le gorgonzola dedans, c'est du pur bonheur. La recette est d'une simplicité confondante (on cuit les courgettes à la vapeur, et on mixe avec gorgonzola et crème liquide). J'ai mis des dés de tomate dessus, et j'ai assaisonné au piment d'Espelette parce que j'avais peur que ce soit un peu fade. Et ben l'amoureux qui doutait, il a fini la casserolle!

A côté, en plus nourissant, j'avais prévu des crostinis tomate-jambon de bayonne-moza, que je fais régulièrement. Mais je n'étais pas encore parvenu au résultat que j'attendais, c'est à dire croustillant ET moelleux. Et là, enfin, j'y suis arrivée:

crostinis

Ce coup-ci, j'ai légèrement toasté mon pain de campagne, puis je l'ai aillé. J'ai ensuite posé les tomates directement, puis le jambon (d'habitude je faisais l'inverse), et la moza. Poivre, basilic séché, quelques gouttes d'huile d'olive... J'ai laissé reposé un moment avant la cuisson, et ma tomate mûre a eu le temps de juté sur le pain. Et donc, un  pain croustillant dessus et moelleux dedans!

Au final, une bonne soirée: on a bien mangé, et la France a gagné! En attendant le match de ce soir...