Amour, Prozac, et autres curiositésJ'ai lu la semaine dernière Amour, Prozac et autres curiosités de Lucia Etxebarria, traduit de l'espagnol par Marianne Millon pour 10/18 Domaine Etranger.

Si j'ai autant attendu pour vous dire ce que j'en pense, ce n'est pas par fainéantise, manque de temps ou même problème de connection. C'est simplement que je ne sais pas trop quoi en dire, car je ne sais pas trop quoi en penser...

L'histoire, c'est trois soeurs qui sont mal dans leur vie, chacune à leur manière car elles ont trois vies très différentes, et chacune pour des raisons diverses, même si l'absence du père semble quand même à la base de tout. Le livre est divisé en autant de chapitres qu'il y a de lettres dans l'alphabet espagnol, et les trois soeurs parlent, mais la répartition des chapitres est inégale.

Au dos du bouquin, il y a une critique du magazine Elle, qui dit entre autre "Leur histoire est drôle, déjantée, cinglante." Donc moi je m'attendais bêtement à une espèce de Bridget Jones en robe de flamenco, bien déjantée, à mourir de rire. Grave erreur. Je n'ai pas trouvé ce livre drôle du tout. Certes il y a de l'ironie, des images bien choisies, des situations intéressantes. Mais j'ai trouvé ça d'une tristesse insondable...

Du coup, je suis très frustrée, car j'étais partie pour lire une comédie, moi... On ne peut pas dire que j'ai détesté. Non, j'ai plutôt bien aimé. Mais ce n'est pas le coup de foudre non plus, et je ne compte pas me ruer sur les autres bouquins de Lucia Etxebarria...

m

Maintenant que j'ai mis un peu d'ordre dans mes sentiments par rapport à ce bouquin, deux petites remarques en passant:
1) 10/18 Domaine Etranger a vraiment de super belles couvertures, et pour des livres de poche c'est pas si courant que ça.
2) Le mot "poseur" est employé plusieurs fois par la traductrice. Qu'est-ce que c'est?? Jamais entendu parler. Ce bon vieux Robert m'indique qu'un poseur est "Une personne qui prend une attitude affectée pour se faire valoir." Soit. C'est ce que j'avais cru comprendre. Mais dans la bouche de jeunes teufeuses branchouilles, je trouve ça un tantinet déplacé, voire carrément pas naturel... Ca a l'air bête comme ça, mais ça m'a fait râler à chaque fois que je suis tombée dessus.